L’assurance vie : un produit financier populaire

Le produit lucratif en France

Il est possible de distinguer aujourd’hui un grand nombre de moyens de placer son argent, et on ne peut nier que l’assurance vie reste une possibilité particulièrement rentable. L’assurance vie est aussi bien une a href=”http://www.boursorama.com/actualites/les-scpi-et-opci-d-amundi-et-primonial-se-preparent-a-acquerir-une-tour-geante-a-la-defense-b6c41ae1061c23ce4333b370724209ef”>épargneépargne et une assurance, et cette polyvalence est l’un des arguments qui font le succès de ce produit.

Généralités concernant l’assurance vie : ce qu’il faut comprendre

L’un des intérêts de ce produit financier se constate notamment dans les règles liées à l’imposition offertes dans le cadre de l’adhésion. C’est exclusivement sur la part équivalent aux intérêts qu’est soustraite la taxe, en cas de retrait du capital.

Pour un montant de moins de 152500E, aucun droit de succession ne sera appliqué. Au dessus de cette somme et jusqu’à 700KE, c’est un barème de vingt pourcents qui sera pris en compte, ce qui est très raisonnable.

Au sein des qualités de l’assurance vie, on peut également évoquer le fait qu’il n’y ait pas de dépôt maximum : c’est pourquoi on n’est pas restreint pour l’apport d’argent sur son assurance vie.

L’assurance vie sans inconvénient n’existe pas : en fonction de ses souhaits, on peut opter pour un contrat multi-supports ou monosupport, une typologie de rentabilité présentant plus ou moins de risques, c’est une question de vision des choses.

Utiliser des SCPI dans son assurance vie

En alliant assurance vie et SCPI, on dispose d’avantages très intéressants, car ces deux possibilités se complètent et peuvent être très lucratives.

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier, nommées également SCPI, ont trait à tout ce qui touche aux profits en rapport avec les locations de biens immobiliers, et le nombre d’actions peut être sélectionné de manière précise par les souscripteurs.

Les SCPI que l’on croise avec les assurances vie sont risquées, mais le gain est concret, car les revenus liés aux locations seront moins imposés, l’une des raisons expliquant l’attrait de cette possibilité.